Bienvenue sur le site de l’auteur Annaba


Les principales parutions



 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 
 

 
 Imprecations
 

 Imprécations contre les procréateurs

      RESUME :

"Bienheureux les stériles" n'est pas à mettre dans toutes les têtes, mais seulement dans celles de ceux qui ne croient pas plus en Dieu qu'au progrès. A l'instar de Diogène, de Caraco ou de Cioran, ils savent que rien ne peut justifier l'existence. Comme Schopenhauer, ils ont réalisé que dans le bilan de toute vie, les profits sont loin de couvrir les pertes. Mais Dieu n'est pas encore tout à fait froid, qu'un nouveau tyran, la Télévision a déjà pris le relais de l'abrutissement des masses. Il était donc urgent de tirer de "Bienheureux les stériles" ces "Imprécations" afin qu'elles tentent de couvrir par leur véhémence, par leur démesure même, la voix hypnotisante de ce nouvel opium du peuple. Sur toutes les scènes, sur toutes les places, dans toutes les rues... Afin que nul n'ignore que la procréation est un crime indigne d'un être pensant. Quand bien même l'Espèce Humaine devrait-elle s'éteindre !


 
 
 quel degout
 

 Quel dégoût !

   

    RESUME :
 

Certes le monde n’est pas simple. Mais il y a des limites à l’incohérence. Pourquoi l’homo sapiens ne cesse-t-il de saccager son environnement où des milliards d’autres êtres vivants ne lui ont rien demandé ? Et cet imbécile s’en prend maintenant à lui-même. Après les souris et les porcs, il veut s’ « améliorer » grâce à sa dernière manie, la cybergénétique. Encore un cataclysme de plus en perspective. Le développement extravagant de la « science sans conscience » et l’expansion démographique incontrôlable semblent, inéluctablement, mener l’humanité vers sa fin. Le grotesque de cette situation, défiant même l’imagination, est un véritable enchantement. Il transforme le dégoût en dérision : c’est le rire du diable.

 
 
 pourquoi
 

 Pourquoi mettre au monde dans un monde qui se fout du monde?

   

    RESUME :

  Les dix mille dernières années de l'Histoire de l'humanité furent autant de pages écrites en lettres de sang. Et, depuis un à deux siècles, nous oeuvrons avec une constante incohérence, à notre sinistre fin : pollutions extrêmes de l'air, des terres et des mers, changements climatiques, atteintes constante à la biodiversité, immigrations massives, surpopulation insoutenable, intoxications par les industries alimentaires et pharmaceutiques, abrutissement politico-médiatique, zombification par des drogues de plus en plus délétères et par les connexions tous azimuts, gigantesque bulle financière prête à exploser... Mais tout cela est dérisoire à côté du monde qui se dessine devant nos yeux effarés : des hommes augmentés, se prenant pour des dieux asservissant une masse de sous-hommes !
 

 

Téléchargement

 
 
 
 

 Conspiration Malthusienne
 
 

RESUME :
  L’état délétère du monde actuel ne serait-il pas le signe d’un complot cherchant à réduire drastiquement la population de la planète ? Il est logique que, compte tenu de la raréfaction dramatique des ressources, les oligarques de la finance mondiale ne jugent pas durable le système d’Etat-providence à l’œuvre dans la plupart des pays européens. D’autant que, la notion de partage, un slogan démagogique très utile aux politiciens à leurs bottes, est aux antipodes de l’idéologie de ces élites multimilliardaires. .
 

 

En savoir plus - Lire un extrait - Téléchargement

 
 

 
 


 Testament   pour asticots

 

RESUME :
  « Testament pour asticots » est un recueil de textes de poésie  libre où la mise en ligne en révèle le rythme, ce qui signifie qu’ils sont  d’abord conçus pour être lus à voix haute, voire proférés. Ces textes sont   d’inspiration gnostique, c’est-à-dire fondés sur une vision du monde  foncièrement pessimiste. En fait, ils expriment une nouvelle gnose,   éclairée par le bouddhisme et le taoïsme, qui savent si bien fondre les  contraires dans le Tout, jusqu’à tenter de saisir l’impensable, grâce à la  physique quantique, afin de mieux comprendre l’univers, et donc la vie,  sans aucun recours à une divinité anthropomorphique   quelconque.       

 

En savoir plus > - Lire un extrait >

 
 

 
 


 Bienheureux   les enfants de la mère

 

RESUME :

 

Pourquoi ces lendemains malsains ? Parce qu’il y  a sept mille ans, les dieux mâles ont usurpé le pouvoir des grandes déesses  Mères. Les sociétés matrilinéaires étaient des sociétés de réciprocités,  elles ne permettaient pas l’acquisition d’un pouvoir politique ou   l’avènement d’une classe dirigeante. Elles vivaient en communautés avec des  rituels de redistribution qui n’excluaient personne. L’existence humaine  n’y était pas séparée des cycles d la nature, et il n’y avait donc pas,   comme dans les sociétés patriarcales, de conflit entre Culture et Nature.

 

Lire son sommaire > - En savoir plus >

 
 

 
 


 Bienheureux   les stériles

 


 
RESUME :

 

«  Bienheureux les stériles » n’est pas à mettre dans toutes les têtes, mais   seulement dans celles de ceux qui ne croient pas plus en Dieux qu’au  progrès.

 

À  l’instar de Diogène, de Caraco ou de Cioran, ils savent que rien ne peut justifier  l’existence.

 

Comme   Schopenhaueer, ils ont réalisé que dans le bilan de toute vie, les profits  sont loin de couvrir les pertes.

 

Lire son sommaire > - En savoir plus >
 
 

 
 

 
 


 Une   bien trop longue punition
 

  C'est un euphémisme, une coquetterie, la fin d'automne est déjà derrière  moi, je suis entré depuis peu dans l'hiver. La plupart de ces nouvelles  sont des souvenirs fugaces, des petits morceaux effilochés de la vie, qui   perdent d'autant plus d'importance que l'on s'apprête à la quitter.
  Pourquoi sont-ils encore là en mémoire alors que l'on a remisé dans l'oubli  des pans entiers de l'existence ?

 

En savoir plus > - Lire un extrait >
 
 
 
 
 

 
 

 
 


 Traité   de savoir survivre
 
 
Pourquoi depuis dix mille ans, dans les sociétés humaines ne règnent  que l’abus de pouvoir, la violence et la corruption ? Pourquoi les  « Trente glorieuses » n’ont-elles duré que trente ans ?   Pourquoi aujourd’hui de plus en plus de jeunes craignent-ils pour leur  avenir ? Pourquoi malgré les mises en garde, restons-nous si passifs  face à un tel acharnement contre notre Mère la Terre ? Pourquoi notre   science est-elle à ce point « sans conscience » ? Pourquoi  nous laissons-nous endoctriner par les médias à la solde des Maîtres de ce  détestable nouvel Ordre Mondial ? Nous devons nous prendre en charge,  et nous ne pouvons le faire qu’à plusieurs, même si c’est à quelques uns,  et autour d’un projet même s’il est limité. Quant à la résistance  non-violente, elle est à la portée de tous, par le simple boycott de tout   ce qui n’est produit que par la spoliation, l’exploitation de la mort.

 

En savoir plus > - Lire un extrait >
 
 

 
 

 
 


 Journal incorrect
 
 
RESUME :
  2005-2008. La presse écrite, et surtout les journaux télévisés,  transmettent tellement de bêtises et de non-sens qu'on se demande comment  le peuple français ne les a pas complètement boycottés. A quelques nuances  près, tous les journaux sont dans le même consensus, dans la même pensée  unique, ce qui ne correspond en rien à la diversité d'opinion des Français.  « A la télévision, il y a trop de gens qui regardent, on ne peut pas dire  la vérité » disait Coluche. Il s'agit donc de marteler encore et encore ces  mots interdits par la pensée molle des médias surpuissants, quand ce nest  pas par la loi elle-même, pour rappeler leur existence et les faire  revivre, afin qu'ils nous réveillent.

 

En savoir plus > - Lire un extrait >

 

 
 


 Les proférations

 
 

 
 
 
 

En savoir plus sur l'auteur Annaba :

 

Livres à commander en librairie ou aux « Presses du Midi »
  121, rue de L'Orient 83000 Toulon
 
  Et auprès de l'auteur : philippe.annaba@free.fr

 

Pour acheter un livre, voir aussi ici >>>
 
Lectures par l‘auteur de quelques uns des textes

 

http://annaba.canalblog.com - http://annaba.blogs.nouvelobs.com
 

 
 

[Les livres][L'auteur][Bibliographie][Vos commentaires][Contact]

 
 
  Vous êtes la (le)  ème visiteur